Notre Province

De Fano à Urbino ... en passant pour per la vallée du Metauro:
Laissant derrière la mer de Fano et parcourant certains tronçons de la vieille Flaminia en direction de Rome, nous commençons à entrevoir les petits villages sur les collines à l'intérieur des terres de Fano.

Un itinéraire de 140 km nous permettra de visiter dans un premier étape, Cartoceto le royaume de l’ huile d'olive d’ excellente qualité qui a aussi obtenu la reconnaissance de l'AOP (Appellation d'Origine Protégée).

Montemaggiore al Metauro, Sant' Ippolito, Fratterosa, Piagge et Orciano di Pesaro, vieux villages dit des "Potiers".

La village médiévale de Mondavio, unique, fermée dans les murs de la ville et défendue par une puissante forteresse, le village conserve palais et églises miraculeusement préservé au fil du temps.

Pergola, ville du XIIIe siècle qui héberge à l'intérieur de son musée, un groupe équestre en bronze doré de l'époque Julio-Claudien découvert en 1946.

L 'ermitage de Fonte Avellana avec son église romano-gothique, l'ancienne bibliothèque qui abrite environ 7.000 volumes, le réfectoire et les cellules des moines.
Le buste de Dante et une plaque indiquent le séjour du poète.

Cagli qui conserve une partie du pont Mallio du 220 av. J.-C. long l’ancienne Via Flaminia et la fameuse "Tour de Cagli" ce qui reste de la puissante forteresse commandée par la famille des Montefeltro.

En suivant le chemin, vous arriverez à Acqualagna, célèbre pour le Festival de la truffe blanche, après prendre la Gorge du Furlo, où le charme du paysage est combiné avec une prodigieuse richesse naturelle.

Fossombrone important centre économique et commercial de la vallée du Metauro depuis l'époque romaine.

Les influences de la famille Malatesta et des Montefeltro sont visibles dans plusieurs églises et palais du centre historique.

Et enfin sur notre route, une visite de la ville d'Urbino.

On ne connaît pas les origines plus ancienne de la ville, mais les témoignages historiques confirment avec certitude qu'elle a été fondée en 41 avant JC par les Romains.
Dans la période de Charlemagne et les Francs, Urbino a été donné à la papauté, devenu par la suite l'objet des luttes féodales et la ville a subi un lent déclin.

Urbino devint plus tard une commune libre et accordé aux  Montefeltro en 1155.
La dynastie a continué jusqu'au moment que à l’ horizon d'Urbino, est apparu le personnage le plus célèbre dans l'histoire de la ville, Federico II de Montefeltro, avec qui Urbino  a atteint le sommet de la grandeur et du splendeur et devint une des cours les plus importants de la Renaissance.
En quelques années, le niveau économique de l'État a augmenté au point que le duc a pu se permettre  la construction d'une grande œuvre, son célèbre palais de Doges (Palazzo Ducale).

En outre, Urbino est la ville natale de Raffaello, situé dans la rue du même nom, au numéro 57, la maison où il a vécu son enfance soutenu par la présence de son père Giovanni Santi lui-même peintre.
Ici, vous pouvez admirer une fresque d'une jeune Raffaello, ainsi que des peintures de son père, les chambres et le mobilier de la maison où le célèbre peintre a vécu avant de partir de Urbino pour Florence et Rome.

En 1508, le duché de Montefeltro, passée aux Della Rovere.

Le dernier duc d'Urbino a était Francesco Maria Della Rovere II. A la mort du duc en 1631, Urbino a passé de nouveau sous l'État pontifical.

Un des moments les plus décadents de l'histoire de la ville d'Urbino était dans la période napoléonienne avec la suppression des églises, des institutions religieuses, la dégradation du patrimoine artistique et la déportation à Milan de la Vierge et l'Enfant peinture par Piero della Francesca.

Depuis 1998, son centre historique est devenu l'héritage de l'humanité par l'UNESCO.

 


Pour plus d’ information et disponibilité chambre cliquez ici »